S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

Close

La CNI rencontre Madame Roselyne Bachelot-Narquin

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Bureau National   
04-01-2008

Roselyne Bachelot-NarquinLa Coordination Nationale Infirmière (CNI) rencontre Madame Roselyne Bachelot-Narquin

Madame Roselyne Bachelot-Narquin, accompagnée de son conseiller technique Monsieur Yann Bubien a reçu le jeudi 3 janvier 2008 trois représentants de la Coordination Nationale Infirmière. Au cours d’un entretien d’une heure, les grands thèmes qui font l’actualité de la filière infirmière ont été abordés. Suite au mouvement que la CNI a initié début 2007 pour la reconnaissance de la filière, la ministre de la santé a confirmé la mise en place du système LMD pour les paramédicaux. ...

Cette réforme ambitieuse qui se construira sur les 3-4 années à venir s’ouvrira dés février 2008. Le calendrier débutera par une séance plénière suite à la remise des rapports commandés par Mme Bachelot-Narquin et se poursuivra par des rencontres régulières en groupes de travail.

Concernant la revalorisation des salaires et bien que la décision revienne en grande partie au Ministère du Budget, la ministre de la santé en reconnaît la nécessité. Elle donne donc également son aval à l’ouverture d’une négociation visant à refondre la grille salariale pour permettre une évolution linéaire sur toute la carrière. La Coordination Nationale Infirmière a réaffirmé ses revendications pour l’adéquation entre salaire de base d’une part et les compétences et responsabilités qui incombent à la profession d’autre part. L’absence de revalorisation des primes a été soulignée (Nuit : 10 / nuit de travail et week-end 47 €).

L’attractivité de la profession passe également par une réelle politique d’amélioration des conditions de travail avec une adaptation des effectifs à la charge de travail. Pour l’environnement de travail, la CNI reconnaît l’importance des travaux engagés mais souligne néanmoins la nécessité de poursuivre et d’amplifier la démarche en associant les soignants dés la conception pour veiller à l’ergonomie des postes de travail. Sur ce thème, le dialogue et la négociation sont ouverts.

Enfin, concernant la création de l’ordre infirmier, convaincus du bien fondé de cette structure pour la filière infirmière, nous avons réaffirmé la nécessité d’une cotisation modique d’environ 30

Envoyer cet article

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
val     |2008-01-15 19:42:04
Je ne comprends toujours pas le bien fondé d'un ordre infirmier. Payer une certaine somme (même 30 euros) alors que nous demandons une augmentation de salaire est un peu loufoque ou du moins déconcertant.
bobone     |2008-01-11 22:36:49
J ATTENDS VOTRE AVIS SI VOUS LE VOULEZ BIEN
Sophie     |2008-01-07 10:38:41
Je me répète.. Mais à quand une vraie mobilisation infirmière pour rajouter un peu de pression??..Il existe un appel pour une démission collective de la profession infirmière.. Nos amies finlandaises ont réussi.. Pourquoi pas nous.. http://www.acpsy.com/petitions/?petition=2

Ca fait bien trop longtemps que les différents gouvernements successifs nous mènent en bateau.. Alors le temps des négociations.. Je n'y crois plus guère.

Sinon le 24 janvier sera une journée de gréve nationale de la fonction publique, relayée dans certains centre de soins privés par certains syndicats.. Profitons en donc pour nous faire voir un peu!!

Quand à l'ordre infirmier même si la cotise n'est que de 30euros.. je ne suis pas prête de payer quoi que ce soit pour exercer mon métier.. Surtout dans les conditions actuelles..
Nicolas     |2008-01-04 21:30:52
Pourquoi attendre Février 2008 alors qu'il avait été promis que les groupes de travail démarraient en Janvier 2007. On a vraiment l'impression que cette réforme sera reporté sine die... La ministre nous mène vraiment en bateau.

Honte à ce gouvernement spectacle, honte à ces paroles qui détruisent la confiance du peuple en ces dirigeants, honte et mille fois honte à ces politiques qui ne veulent plus rien dire.

Evaluation : zéro pointé. (Ca fera des économies au lieu de payer des cabinets privés sur l'argent du contribuable : c'est le peuple qui juge dans une démocratie, pas des consultants...).
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 

3.20 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 06-09-2010 )
 
< Précédent   Suivant >

Vous consultez les archives du site de la Coordination Nationnale Infirmière. Certaines ressources ne sont peut être pas accessibles.
Veuillez nous excuser des problèmes que vous pourrez rencontrer lors de votre visite.
Nous vous invitons à consulter le site actuel en cliquant sur le lien suivant : http://www.coordination-nationale-infirmiere.org/