S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

Close

Salon Infirmier de Paris

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Nathalie DEPOIRE   
24-04-2008
Salon Infirmier
salon infirmier paris porte de versailles
Octobre, Parc des Expos, Paris, le rendez-vous annuel des professionnels de la filière infirmière.
C’est du 24 au 26 octobre 2006 que s’est tenu le salon infirmier .
Député, sénateur et ministre, les personnalités se sont succédés pour cette édition ; un avant goût de campagne pour certains, de vraies motivations pour d’autres...

 

Une conclusion s’impose : si les 460.000 infirmières infirmiers français n’ont pas encore tous pris la pleine mesure de leur pouvoir numérique, les politiques l’ont eux pris en compte !

La journée du 25 octobre fut entièrement consacrée à l’Ordre infirmier avec deux tables rondes successives. La première fut plutôt animée et parasitée par les interventions fort bien organisées des détracteurs de l’Ordre stratégiquement installés dans la salle. Ces derniers se présentant le plus souvent comme des IDE lambda se sont vite démasqués de par leurs propos très politisés contre l’Ordre, leur appartenance syndicale ne faisant alors aucun doute. Leur tentative fut néanmoins un échec face au professionnalisme du modérateur M. Emmanuel Delataille ainsi qu’aux interventions des membres de la
Coordination Nationale Infirmière (CNI) mais aussi et surtout face aux attentes de la salle : un public de professionnels infirmiers venus débattre de ce que sera l’Ordre Infirmier et de ce qu’il apportera à la profession. La question du Pour ou Contre l’Ordre Infirmier étant pour ce public largement dépassé !
Le débat de l’après-midi beaucoup plus calme, a permis aux présidents de l’ordre des sages femmes et des pédicures podologues de partager leurs expériences. Le texte de Loi a été présenté et discuté avec Mme Demarescaux, sénateur et rapporteur du texte au Sénat et Mme Briot, député et rapporteur du texte à l’Assemblée nationale.

La journée du 26 octobre a été sans conteste la plus intense pour la Coordination Nationale Infirmière. Partagé entre la présence au stand et l’organisation d’une conférence débat intitulée « LMD : nous devons réagir » toute l’équipe était mobilisée sans pour autant imaginer ce qui allait suivre. En effet, alors que deux de nos vice-présidents présentaient le système LMD et ses atouts pour la profession un brouhaha s’amplifie dans les allées...
Xavier Bertrand, Ministre de la Santé et des Solidarités, honore le Salon de sa présence !
Contrairement à ce qu’il déclarera ensuite cette visite n’était pas prévue. Son agenda prévoyait initialement sa venue le 24 lors de l’inauguration et nous n’avions eu droit qu’à la lecture de son discours par une représentante de la DHOS, un impératif ayant retenu notre ministre. Fâcheux contre temps qui privait les professionnels mais aussi les étudiants d’un interlocuteur attendu. Ces derniers avaient en effet prévu un accueil particulier à Xavier Bertrand : ballons, blouses blanches, masques et affiches le tout orchestré par la FNESI.

Le lendemain, un communiqué de presse accusait le Ministre de s’être défilé... le terme ne fut pas du tout à son goût ce qui l’incita à venir en personne cette fois faire la preuve qu’il n’était pas homme à se défiler.  Profitant du déplacement pour faire valoir son image de disponibilité et de proximité, ce dernier ne fut pas avare de poignées de mains et de sourires photogéniques !

salon infirmier dessin Mais revenons à l’instant où cette visite conduit Xavier Bertrand devant la salle Forum alors qu’au même moment Dominique Mureau, vice-président Coordination Nationale Infirmière (CNI) fait le point du dossier LMD en France et de la position du ministère c'est-à-dire l’absence d’avancée malgré l’annonce en 2005 d’une Licence infirmière en 2006. La synchronisation de l’événement n’aurait pu être meilleure : de manière aussi inattendue qu’appropriée l’occasion nous était donnée d’interroger le ministre sur le dossier et comme à la coord’ on ne se défile pas non plus… ce qui devait être fut ! Au 2ème appel, Xavier Bertrand répond à notre demande et vient prendre le micro de bonne grâce. Il annonce alors la reprise de groupe de travail pour la mise en place du système LMD ainsi qu’un calendrier de réunion avant la fin novembre. Il aborde sans détours le problème du coût de la réforme (la Licence implique le passage des IDE de catégorie B en A) et annonce le chiffrage prochain de cette mesure aussi bien pour les futurs diplômés que pour les infirmiers actuellement en exercice.
Maîtrisant parfaitement son sujet, le ministre nous régale alors d’un discours bien huilé traitant de sa volonté d’améliorer nos conditions de travail, d’agir sur les débuts et fin de carrières, de mettre en place des loyers modérés dans les grandes villes... Applaudi mais également un peu sifflé, il s’apprêtait alors à repartir mais c’était mal connaître la Coordination Nationale Infirmière pour qui les promesses sont loin de suffire !

Micro en main du fait de la conférence, je me tourne alors vers Xavier Bertrand le remerciant de son propos mais lui rappelant ma lettre ouverte de l’an dernier qui lui proposait de faire le bilan suite à son discours sur ce même salon. Je me permets alors de lui remémorer ses promesses : une Licence en 2006, des CLACT, l’amélioration de nos conditions de travail les loyers modérés ; ses nombreux discours similaires à l’assemblée, au sénat... je lui parle également de nos salaires, inférieur à 1500 € en début de carrière... et lui précise que la profession avec la CNI plus que ses promesses attend aujourd’hui des actes !

Fort de l’accord signé le 19 octobre avec 5 organisations représentatives de la fonction publique hospitalière, le Ministre se vante alors d’avoir rendu la profession attractive... une augmentation de 14 e de la prime Veil : quelle avancée !
Sans concertation préalable, l’initiative
Coordination Nationale Infirmière (CNI) permettra également à Sud Santé, à la FNESI et à la CGT de s’exprimer et de dénoncer le manque de reconnaissance dont souffre les IDE.

Espérons que le Ministre nous aura tous entendus et qu’il réalisera que les 5 signataires ne représentent pas les attentes des infirmiers.

Un salon infirmier 2006 très riche donc, très visité également ; les échanges nombreux que nous avons pu avoir sur notre stand avec des étudiants, des infirmiers de tous horizons, des cadres, des directeurs de soins confirment s’il en était besoin toutes nos revendications : amélioration des conditions de travail, salaires, formation.
Beaucoup de professionnels font part de leur découragement et de leur envie de se tourner vers d’autres professions.

Pour la Coordination Nationale Infirmière, le message est clair : coordonnez-vous !

Parce que seul on ne peut rien, mais qu’à plusieurs on peut changer les choses !

Nathalie DEPOIRE, Vice-présidente Coordination Nationale Infirmière (CNI)

Article paru dans le n° 24 (janvier 2007) de la revue de la Coordination Nationale Infirmière (CNI)

Envoyer cet article

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 

3.20 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 06-09-2010 )
 
< Précédent   Suivant >

Vous consultez les archives du site de la Coordination Nationnale Infirmière. Certaines ressources ne sont peut être pas accessibles.
Veuillez nous excuser des problèmes que vous pourrez rencontrer lors de votre visite.
Nous vous invitons à consulter le site actuel en cliquant sur le lien suivant : http://www.coordination-nationale-infirmiere.org/