S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

Close

Création d'une Coordination locale

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par CNI Belfort-Montbelliard   
24-06-2008

Création d'une Coordination locale

Début 2002, suite à la fusion des hôpitaux de Belfort et de Montbéliard, l’harmonisation des conditions de travail débouchent essentiellement sur des nivellements par la suppression pure et simple d’acquis pour chaque catégorie professionnelle et sur chaque site. 

Fin 2002, cette fusion est beaucoup plus administrative que fonctionnelle. Chaque site a conservé son autonomie tant en gestion de personnel que du matériel.
De même les investissements financiers et les bâtiments fleurissent tandis que les carences en personnel croissent régulièrement sur chaque site augmentant de fait la difficulté d’exercer dans les bonnes conditions.

A toutes les difficultés nées de la fusion s’ajoutent celles du passage aux 35 heures et des aberrations qui en découlent. En effet, dans le cadre du protocole d’accord local, notre direction proposait entre autre 2H30 de récupération par dimanche et/ ou jours fériés travaillés à tous les agents du jour. Les agents de nuit se sentant lésés et dénigrés par la direction se regroupèrent en un collectif afin de faire reconnaître leurs droits et leurs compétences.

Pour y arriver, la première étape fut de contacter les syndicats locaux pour obtenir soutien et conseil. Cela déboucha sur plusieurs manifestations, grèves ou encore pétitions avec pour seul effet de provoquer la colère d’un directeur allant même jusqu’à nous accuser de harcèlement moral par voie de pression.
Ce collectif, composé au départ d’une centaine de personnes, reçu même la menace de la suppression pure et simple des 2h30 en cas de poursuite du mouvement.
Ces difficultés, ajoutées au désengagement des syndicats “maisons”, aboutirent fatalement à une démotivation quasi générale des agents. Petit détail, les syndicalistes se sont bien servis de notre mouvement pour récupérer des fonds auprès d’une certaine ministre…. de plus, il est toujours agréable de s’entendre dire par un maire que de toute façon notre collectif n’est rien dès lors qu’il n’est  pas un syndicat !

“Syndicat ils veulent, Syndicat ils auront”
Dès lors, pour les “rescapés” du mouvement, commença la quête d’un syndicat capable d’entendre et de répondre à leurs attentes. Notre volonté de conserver une certaine liberté d’actions et d’idées, excluait toute appartenance politique mais nécessitait le rattachement à un syndicat d’envergure nationale.
Après avoir rencontré des représentants de différents syndicats, il ressortit que la Coordination Nationale Infirmière CNI était la plus proche de nos attentes. La confirmation fut obtenue  par la rencontre de M. IZARD, qui en deux heures nous en appris plus pour nous défendre et faire valoir nos droits, que les syndicats en plusieurs mois.

C’était donc décidé, la Coordination Nationale Infirmière de Belfort- Montbéliard existerait et pourrait compter sur le sérieux, les compétences, la disponibilité et les libertés d’actions qu’offrait le mouvement infirmier né de 1988.

La naissance d’un mouvement syndicat reste délicate, d’autant que les personnes qui doivent lui donner vie sont aussi novices en la matière que décidés à réussir !
Heureusement, les coordinations plus anciennes restent présentes et motivent nos efforts pour surmonter les problèmes administratifs propres à l’hôpital, au même titre que ceux engendrés par les administrations nationales :
• création d’un bureau local,
• répartition des rôles de chacun,
• engagement personnel sur son temps libre,
• coups de téléphones à répétition aux mairies, aux préfectures, aux banques sont devenus familiers tant ils ont été répétés.

Au final on se rend compte que rien n’est simple, rien n’est dû, il faut se battre pour exister, pour défendre nos compétences, nos droits, nos particularités.

Nous ne sommes pas utopistes au point d’imaginer tout changer en un clin d’œil, mais nous ne pouvons plus laisser notre profession et nos compétences se dégrader. A nous de les défendre !
Il nous reste, aujourd’hui, la tâche la plus difficile, celle de nous faire connaître, accepter et reconnaître par nos paires, faire passer le message :

NE LAISSEZ PLUS PARLER LES AUTRES A VOTRE PLACE.
REJOIGNEZ-NOUS

Coordination Nationale Infirmière CNI Belfort - Montbéliard


Envoyer cet article

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 

3.20 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 06-09-2010 )
 
< Précédent   Suivant >

Vous consultez les archives du site de la Coordination Nationnale Infirmière. Certaines ressources ne sont peut être pas accessibles.
Veuillez nous excuser des problèmes que vous pourrez rencontrer lors de votre visite.
Nous vous invitons à consulter le site actuel en cliquant sur le lien suivant : http://www.coordination-nationale-infirmiere.org/