S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

Close

Infirmière, infirmier : pourquoi la CNI (Coordination Nationale Infirmière)

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Franck LAUDOUAR   
26-05-2009
Pourquoi la CNI (Coordination Nationale Infirmière) ?

C’est une des questions que nous avons posée à nos adhérents

cni_infirmieres.jpg La coord de Vernon, qui depuis 5 ans est devenue Evreux-Vernon existe depuis bientôt 20 ans.
Nous avons posé à des adhérents de 1 an, 3 ans, 8 ans, 15 ans, ces quatre petites questions :
    • Comment avez vous connus la CNI (Coordination Nationale Infirmière) ?
    • Pourquoi adhérer à la CNI
(Coordination Nationale Infirmière) ?
    • Si vous aviez un souhait pour la profession infirmière, quel serait-il ?
    • La CNI
(Coordination Nationale Infirmière) a eu 20 ans, que pouvez-vous lui souhaiter, et comment la voyez-vous dans dix ans ?

Voici leurs réponses

« Je suis cadre de santé stomathérapeute. J'ai connu la coord grâce à Olivier Garabedian, figure emblématique sur l'Hôpital de Vernon.

La coord est le syndicat dans lequel je me retrouve le plus et dont les valeurs correspondent le mieux aux miennes.

Je souhaite qu'à l'avenir la profession soit davantage reconnue dans toutes ses spécificités. Dans bien des domaines, nous travaillons bénévolement; la stomathérapie en est un exemple lorsque l'on connaît la Nomenclature des actes professionnels (NGAP) et le temps nécessaire à accorder à chaque patient. J'ai assisté récemment à une information sur notre récent droit de prescription. La reconnaissance de la consultation infirmière n'aurait-elle pas du précéder ce droit de prescription ? Je parle d'une reconnaissance au titre de la NGAP et donc financière, mais aussi en terme de compétences. Ce droit à consultation devrait nous dédouaner de l'obligation de recourir à une prescription médicale de soins infirmiers avant de pouvoir exercer notre droit à prescrire dans des domaines complètement obscurs à bon nombre de médecins. Je pense notamment au domaine des plaies et cicatrisation et à la stomathérapie.

Quoi qu'il en soit, bravo à la coord pour son engagement et bon anniversaire ».

Dominique MARCOURT
Centre Hospitalier Vernon
Cadre de santé stomathérapeute




« J'ai connu la CNI (Coordination Nationale Infirmière) lors des manifestation des années sitting des infirmières à Paris. Puis avec la création de la CNI Vernon par Olivier, c'est l'époque de mon adhésion.

La raison était enfin un début de reconnaissance de notre profession.

Mon souhait est de voir vivre le plus longtemps possible la CNI, qu'elle devienne de plus en plus importante et que sa reconnaissance soit complète.

Dans 10 ans, elle sera toujours là et il faut qu'elle prenne plus de puissance dans les décisions en haut lieu ».               

Guylaine LESAGE  
Centre Hospitalier Vernon
Infirmière Maternité




« J’ai tout d’abord connu la CNI (Coordination Nationale Infirmière) par mes collègues du service qui étaient déjà adhérents qui m’ont présenté ce syndicat et qui m’ont donné à lire leurs revues de la coordination qu’ils recevaient. J’ai ensuite rencontré le président local  qui m’a expliqué l’intérêt d’adhérer à un syndicat professionnel.

Pour moi adhérer à la CNI (Coordination Nationale Infirmière) c’est être représenté par un syndicat qui défend spécifiquement notre profession et qui connaît les difficultés que nous rencontrons quotidiennement. Adhérer à la CNI c’est être sûr que notre profession soit défendue au niveau national et que les professionnels soient aidés sur le plan local. Etre adhérent c’est apporter sa pierre à l’édifice en participant activement à l’avenir de la profession infirmière.

Mon souhait pour la profession infirmière c’est qu’elle soit mieux revalorisée et reconnue à la hauteur de ses compétences, de ses responsabilités et de la pénibilité rencontrée au cours de son exercice. 

Je souhaite à la coordination de continuer à se développer et ainsi de peser encore plus dans les décisions prises pour notre profession ».

Nicolas COURTEL
Centre Hospitalier Evreux
Infirmier hémodialyse




« Pourquoi j’ai adhéré à la CNI Coordination Nationale Infirmière ? Étudiante, je m’étais faite de grandes idées sur le métier d’infirmière, fait de compréhension, d’empathie, d’écoute et de soins, un univers sans préjugés et voué au service des patients…
Il m’a fallu 10 ans d’ancienneté dans la profession d’infirmière pour que j’ouvre enfin les yeux. En effet, comment peut-on apporter compréhension, empathie, écoute alors qu’entre professionnel de santé cela n’existe pas toujours, comment être une infirmière au sens le plus large, quand nos conditions de travail sont aussi difficiles ? L’identité que j’ai perdu, je la trouve aujourd’hui au sein de la coord. La CNI, en effet,  m’apporte reconnaissance en tant qu’individu et en tant que professionnel de santé.

Je m’investie dans la coord de mon hôpital pour faire respecter notre profession aussi bien par rapport à notre niveau de formation, nos conditions de travail qui se dégradent, le niveau de compétences qui évolue et enfin pour obtenir la juste reconnaissance salariale de notre investissement.

En adhérant a la CNI (Coordination Nationale Infirmière), je montre que je crois fortement en sa réussite future. »

Aline DEBUS  
Centre Hospitalier Evreux
Infirmière bloc opératoire




« C’est en feuilletant la revue de la coord, déposée régulièrement dans le service par son président du bureau local, que j’ai fait connaissance avec ce syndicat atypique à mes yeux.
Mes questions sur l’histoire des revendications de notre profession ont rapidement trouvé des réponses, et elles m’ont plu.

Comment être mieux défendus et conseillé que par des professionnels ayant les mêmes préoccupations ?

J’ai rapidement adhéré, car je veux que notre profession s’émancipe au plus vite de son passé, mais en gardant les valeurs humanistes qui font son fondement, et la coord me semble être le moyen le plus sûr.

    « Ni bonne, ni nonne, ni conne », ça c’est un slogan qui m’a motivé.

L’infirmière de 2010 ne sera plus la même que celle de 1990, on lui demande une expertise technique de plus en plus pointue, mais elle devra garder sa dimension humaine qui fait d’elle un acteur majeur du système de santé en France.
Une infirmière universitaire, avec une licence, un master, un doctorat, des compétences élargies, une autonomie pleine, et un salaire enfin respectueux de ce magnifique métier, voilà ce que je souhaite a la profession.

Enfin, une coord présente dans tous les départements, avec une représentativité nationale efficace, mais en gardant son indépendance politique et son côté convivial, c’est ce que je souhaite pour les 30 ans de la CNI (Coordination Nationale Infirmière). »
                   
Franck LAUDOUAR
Centre Hospitalier Evreux
IADE


Tous les adhérents de Evreux Vernon et du département de l’Eure s’unissent pour saluer les 20 ans de ce tout jeune syndicat, qui porte fidèlement leur parole et défend leurs intérêts et leur profession au quotidien.


Franck LAUDOUAR
Secrétaire, CNI
(Coordination Nationale Infirmière) Evreux-Vernon

Article paru dans le n° 27 (juin 2008) de la revue de la Coordination Nationale Infirmière (CNI)

S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

 


Envoyer cet article

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 

3.20 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 09-08-2011 )
 
< Précédent   Suivant >

Vous consultez les archives du site de la Coordination Nationnale Infirmière. Certaines ressources ne sont peut être pas accessibles.
Veuillez nous excuser des problèmes que vous pourrez rencontrer lors de votre visite.
Nous vous invitons à consulter le site actuel en cliquant sur le lien suivant : http://www.coordination-nationale-infirmiere.org/