S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

Close

LMD filière infirmière : réforme à minima, la pilule ne passe pas !

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par CNI   
02-06-2009

Réforme des études d'infirmières : Manifestation d'infirmières LMD filière infirmière : réforme à minima, la pilule ne passe pas !

La Coordination Nationale Infirmière CNI exprime son soutien aux étudiants infirmiers qui se mobilisent à Montparnasse ce mardi 2 juin 2009 à 11 heures.

Elle juge également les fruits de la réforme des études infirmières bien maigres au regard des attentes.

Face aux annonces ministérielles et présidentielles successives, la filière infirmière  pouvait en effet prétendre à bien plus et ce, notamment, pour ce qui concerne le statut étudiant. ...

Quatre mois de travail pour les organisations syndicales et associatives professionnelles et étudiantes avec la DHOS et la DGES pour obtenir une circulaire qui rappellera des droits déjà existants.

Une écoute de façade !

Un arrêté aurait pu au contraire faire preuve de revendications entendues et d’une véritable reconnaissance du statut étudiant en Soins Infirmiers.

Des droits  équivalents aux étudiants des autres filières semblent un minimum !

Nous prenons acte du nouveau référentiel de formation qui se mettra en place en septembre 2009  et qui inscrit 5100 heures (2100 théoriques + 2100 pratiques + 900 de travail personnel) en 6 semestres et qui permettra, selon la DHOS lors de la réunion du 5 mai, l’obtention « d’un diplôme d’état d’infirmier et confèrera le grade de licence pour en jouir avec les droits et prérogatives qui y sont rattachés. »

Nous sommes dans l’attente du calendrier et des modalités qui inscriront un diplôme de Licence.

La Coordination Nationale Infirmière CNI rappelle également la nécessité d’accompagner financièrement cette réforme et ce notamment afin de permettre un encadrement de qualité lors des stages.

Notre syndicat exprime les plus vives inquiétudes face à la dégradation des conditions actuelles d’encadrement suite à la carence de temps et de moyens humains.

La mise en place de cette réforme sans moyens :

  • Serait une atteinte à la qualité de la formation
  • Exposerait fortement les professionnels infirmiers en exercice (responsabilité infirmière en cas d’erreur commise par l’étudiant) 
  • Serait également préjudiciables à une prise en charge de qualité des usagers.

La Coordination Nationale Infirmière CNI réaffirme également sa revendication pour la mise en place d’une vraie filière universitaire avec la création d’une discipline en sciences infirmières.

La filière infirmière dans son ensemble, de l’étudiant au directeur des soins est méprisée par les pouvoirs publics tant au travers de la réforme des études que par le projet de Loi Hôpital Patients Santé et Territoires (HPST) ou encore l’attente d’une réelle revalorisation salariale et amélioration des conditions de travail.

La colère monte !

La CNI appelle étudiants et professionnels infirmiers à se rassembler dans la mobilisation.
Elle invite chacun à suivre l’actualité sur son site.
Sans réponse concrète des pouvoirs publics, la rentrée pourrait être bien plus chaude que l’été….

Nathalie DEPOIRE
Présidente
Coordination Nationale Infirmière CNI
Contact presse : présidence
06 64 41 78 65
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

 


Envoyer cet article

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Smenla  - Une revalorisation en trompe l'oeil   |2009-08-20 12:37:40
Bonjour à tous,

Un D.E. reconnu à bac + 3 quand il est prévu dans les prochaines années que 50 % des étudiants sortent avec ce niveau. Un grade et non un diplôme qu'on exigera de vous quand vous voudrez vous inscrire en master ou dont on ne tiendra pas compte du tout parce que votre parcours sera considéré comme atypique faute d'études infirmières spécifiques. Une porte ouverte à des sous-"diplômes pour infirmiers" comme on vous le crache à la gueule quand vous faites état de vos diplômes pour vous inscrire en 2ème ou 3ème cycle. Une revalorisation quand on booste le recrutement des enseignants à master 2 ? Ce qui est concret, c'est que le niveau de recrutement est toujours aussi peu sélectif, que les études conduisant au D.E. ont été reccourcies, que les études universitaires post-DE ouvertes de plein de droit n'ont pas été spécifiées. Ne vous leurrez pas braves gens, le cadeau a été à la haurteur de votre mobilisation et de votre capacité de nuire (quelle horreur!). Bachelot exige des compensations en contrepartie d'un hypothétique accès à la catégorie A ? Mais, chère madame, on vous compensera... comme les buralistes, commes les agriculteurs-éleveurs, comme les restaurateurs, aux médecins et tant d'autres. Pourquoi exigerait-on de nous ce que vous ne demandez pas ou si peu aux citoyens pré-cités ?
Chacun sait ce qui lui reste à faire mais, syndicats, on garde l'oeil sur vous, syndiqués, mobilisez-vous et ne désespérez jamais. Arrêtez d'obéir et de vous soumettre, c'est une véritable névrose judéo-chrétienne.
Anonyme   |2009-07-12 10:54:03
c rigolo ça on se bas pour que ça bouge et quand ça bouge et evolue les gens ralent rapelez vous de vos etudes d'infirmiere .
on nous prend pour des medecins avec des tonnes dinfo ki nous serviront a rien
maintenant on sera de infirmiers des vrai et bien formé contrairement a ce que vous pensez
Anonyme   |2009-06-02 10:22:28
bof on n'en a plus rien à f.....
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 

3.20 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 09-08-2011 )
 
< Précédent   Suivant >

Vous consultez les archives du site de la Coordination Nationnale Infirmière. Certaines ressources ne sont peut être pas accessibles.
Veuillez nous excuser des problèmes que vous pourrez rencontrer lors de votre visite.
Nous vous invitons à consulter le site actuel en cliquant sur le lien suivant : http://www.coordination-nationale-infirmiere.org/