S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

Close

Retraite à 62 ans : "Infirmière de nuit jusqu'à cet âge, c'est inconcevable..."

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par La Provence   
18-06-2010

Jusqu'en 2008, ils avaient la possibilité de partir dès 55 ans avec une retraite à taux plein, pour peu qu'ils aient cotisé les 41 ans requis. Depuis

2010061619371088.jpg
Pascal Le Floch et Céline Goudinez, tous deux infirmiers, ne se voient pas poursuivre aussi âgés leur activité. Photo cyril sollier

 

l'adoption de la loi "Hôpital, patients, santé et territoire", qui reconnaît à leur diplôme un niveau bac +3, infirmiers et infirmières ont le choix : soit ils conservent cet avantage et renoncent, de fait, à la revalorisation salariale prévue par la loi, soit ils acceptent cette requalification -et les 100 € de plus sur leur salaire mensuel-, mais perdent alors toute possibilité de partir plus tôt que l'âge légal.

Avant la réforme, ils pouvaient ainsi envisager s'arrêter à 60 ans, comme l'immense majorité des salariés. Demain, ils devront eux aussi travailler deuxans de plus avant de goûter aux joies de la retraite. "Un marché de dupes", estime Pascal LeFloch, 53 ans, infirmier en psychiatrie à l'hôpital Sainte-Marguerite de Marseille et membre de la Coordination nationale infirmière. Selon lui, "nous faire travailler jusqu'à 62 ans et plus, c'est une ineptie totale et un risque supplémentaire pour nous et les malades". Forcément concerné par les drames vécus ces dernières années dans plusieurs hôpitaux psychiatriques, Pascal LeFloch doute plus que jamais de "la capacité d'une infirmière de plus de 60 ans à bloquer un malade qui voudrait s'enfuir, alors que c'est déjà très difficile quand on a 30, 40 ou 50 ans."

Céline Godinez, 47 ans, est sur la même longueur d'ondes. Infirmière à la maison d'arrêt des Baumettes depuis une dizaine d'années, elle a longtemps travaillé de nuit aux urgences, parce que ça l'arrangeait. "Quand on est mère de famille, explique-t-elle, travailler entre 20 heures et 6heures est souvent la seule solution, puisqu'avec les salaires qu'on nous donne, impossible de payer quelqu'un pour garder les enfants pendant que maman travaille." Un choix "pas trop difficile à faire quand on a 25 ou 30 ans", mais "inconcevable quand on prend de l'âge, y compris pour la sécurité des patients."

Car "pour être lucide, performant et motivé la nuit, il faut être jeune", assure Céline, qui serait volontiers partie à 55 ans si on lui avait laissé le choix. "Finalement, indique-t-elle, je resterai sans doute jusqu'à 62 ans, non pas en fonction du nouvel âge légal, mais parce c'est à ce moment-là que je franchirai la barre des 41 ans de cotisation." Exit, donc, la notion de pénibilité qui permettait jusque-là de partir plus tôt. "Pourtant, observe Céline, on ne peut pas dire que nos conditions de travail se soient améliorées." Elle n'est pas la seule à le dire: infirmière, c'est plus dur aujourd'hui qu'hier. Et demain, ce sera aussi plus long.

Hervé VAUDOIS, la provence.com 

S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?


Envoyer cet article

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 

3.20 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 07-06-2011 )
 
< Précédent   Suivant >

Vous consultez les archives du site de la Coordination Nationnale Infirmière. Certaines ressources ne sont peut être pas accessibles.
Veuillez nous excuser des problèmes que vous pourrez rencontrer lors de votre visite.
Nous vous invitons à consulter le site actuel en cliquant sur le lien suivant : http://www.coordination-nationale-infirmiere.org/