S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

Close

Infirmiers anesthésistes en grève : deux Maubeugeoises racontent leur lutte

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par La Voix du Nord   
11-10-2010
infirmiers-anesthesistes-en-greve-deux-702543.jpg
Marie Anne et Virginie Filmotte, deux infirmières anesthésistes de Maubeuge.
Elles étaient de la manifestation nationale, vendredi 1er octobre, à Paris : Marie Anne et Virginie Filmotte, infirmières anesthésistes au centre hospitalier de Maubeuge, ont subi la brutalité des policiers parisiens. La charge des forces de l'ordre et le refus de négocier de Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, ont eu cet effet : le mouvement des infirmiers anesthésistes, commencé en mars, n'a jamais été aussi actif !

PAR VINCENT TRIPIANA

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Quatre jours d'arrêt de travail pour Marie Anne : la manifestation parisienne du 1er octobre lui a laissé le souvenir douloureux d'un coup de matraque sur le bras droit (nos pages régionales du 6 octobre). Lassés de ne pas pouvoir négocier avec leur ministre de tutelle, les infirmiers anesthésistes (IADE) ont rencontré la brutalité policière quand ils ont voulu montrer leur détermination.

Depuis février et la réforme des hôpitaux, ces infirmiers ne décolèrent pas. Salaires, formation, reconnaissance... leur profession est mise à mal par cette réforme : un infirmier anesthésiste gagne 1 700 euros net par mois en début de carrière, malgré six années d'études et de formation. Une concession a été faite par Roselyne Bachelot, lors d'une négociation, le 6 octobre : « Il était question d'une prime, explique Marie Anne, mais seulement pour les échelons les plus élevés, pour ceux qui sont en fin de carrière. À cet âge-là, il n'y a plus personne ! La pénibilité est importante, les infirmières s'en vont au bout de dix ans ! » « Qui va se lancer dans une formation comme la nôtre, pour une rémunération et un tel niveau de responsabilité ? », demandent les deux infirmières. « Depuis une trentaine d'années que les infirmières anesthésistes existent, la mortalité en bloc opératoire a baissé de 50 % ! C'est la sécurité anesthésique qui est en jeu ! » La réforme prévoit également de mettre à mal l'exclusivité de compétence : une infirmière non diplômée pourra s'occuper de l'anesthésie au bout de six mois... Le mouvement des IADE, commencé discrètement en mars, a pris de l'ampleur face à la rigidité du ministère de la Santé. Les 7 500 IADE qu'on compte en France ne sont certes pas tous en grève ou présents lors des manifestations, mais ils étaient des centaines, le 1er à Paris. Les grèves dans les blocs opératoires, malgré les réquisitions (les hôpitaux peuvent assigner un certain nombre d'infirmiers anesthésistes défini par la loi, pour garantir les urgences), restent suivies, comme ce fut le cas à Maubeuge, au printemps, cet été et à la rentrée. Si les négociations n'aboutissent pas, l'hôpital maubeugeois pourrait de nouveau connaître des retards voire des annulations d'opérations chirurgicales. « On ne va pas en rester là », promet Virginie Filmotte. « On continue tant qu'on n'a pas ce qu'on demande, ajoute Marie Anne. On ne lâche rien.

Source : La Voix du Nord

S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?




Envoyer cet article

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 

3.20 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 07-06-2011 )
 
< Précédent   Suivant >

Vous consultez les archives du site de la Coordination Nationnale Infirmière. Certaines ressources ne sont peut être pas accessibles.
Veuillez nous excuser des problèmes que vous pourrez rencontrer lors de votre visite.
Nous vous invitons à consulter le site actuel en cliquant sur le lien suivant : http://www.coordination-nationale-infirmiere.org/