S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

Close

Nouvelle enquête internationale sur la stomie

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Coloplast   
19-10-2011
stomie_coloplast.jpgNouvelle enquête internationale sur la stomie

6 personnes stomisées sur 10 ont des problèmes d'adhésivité
avec leur appareillage pouvant entraîner des fuites ou des lésions cutanées




Paris - Avril 2011 - Une nouvelle enquête internationale, réalisée par Coloplast en 2010 auprès d’infirmiers stomathérapeutes et de personnes stomisées en France, au Royaume-Uni, en Al-lemagne et aux Etats-Unis, montre que la plupart des personnes stomisées ont des pro-blèmes d'adhésivité avec leur appareillage dus à la présence d’une hernie, de cicatrices ou de plis cutanés. La crainte des fuites reste également une préoccupation majeure qui peut faire naître un sentiment d'insécurité et d'isolement.

Deux problèmes majeurs identifiés : adhésivité de l’appareillage et fuites sous le pro-tecteur cutané

La nouvelle enquête internationale sur les soins de stomies (OC), réalisée par Coloplast en 2010, est l'une des plus importantes effectuées par le laboratoire danois, à partir d'entretiens menés par téléphone auprès de 500 infirmiers stomathérapeutes (dont 100 Français) et de 1 686 personnes stomisées, hommes et femmes (dont 513 Français).

Il ressort de cette enquête que :

✔    La plupart des patients ont des difficultés à mettre en place l'appareillage en raison de leur morphologie.
57 % des personnes stomisées ont des problèmes d'adhésivité de l'appareillage, dus à la pré-sence de cicatrices, sillons, plis cutanés, hernie ... Le poids est également un des facteurs limi-tant de l’adhésivité.

✔    Les fuites sous le protecteur cutané demeurent également un problème.
6 patients sur 10 doivent faire face à des fuites lors des six premiers mois suivant l'intervention. 53 % des personnes stomisées depuis cinq ans rapportent avoir encore au moins une fuite par an.

Loula connaît ce sentiment. Elle est colostomisée depuis 2002 suite à un cancer recto-anal. Elle tra-vaillait auparavant dans les relations publiques. Maintenant, elle est retraitée. Son plus grand désir serait un produit plus sûr et plus flexible. "Je crois que la souplesse et l'élasticité sont les principales caractéristiques d’une nouvelle poche. Je voudrais un produit plus sûr et qui me donne la sensation d’une seconde peau. Un produit comme celui-ci aurait une grande signification dans ma vie quoti-dienne".

✔    Une personne sur trois n'ose pas parler de ses inquiétudes concernant la stomie.
L'enquête confirme que les patients souffrent socialement et psychologiquement des fuites dues à une mauvaise adhésivité, et que 35 % d’entre eux n'osent pas en parler. Toutefois, 29 % en parlent à l'infirmier stomathérapeute ; 23 % en parlent à leurs proches et 8 % en parlent à un(e) ami(e).

Nadia El Zayat, infirmière stomathérapeute dans un service de chirurgie digestive à Paris, voit chaque jour des patient(e)s sortir de la salle d'opération avec une stomie. « Les soins qui accompa-gnent une stomie touchent à l’intimité, voir à la dignité de la personne. Il est important de préserver la qualité de vie des patients. Plus l’appareillage est facile à poser, plus il est discret et sûr, plus le patient apprendra rapidement à bien vivre avec.
Il faut que les personnes stomisées retrouvent une vie normale ; qu’elles puissent sortir, aller au res-taurant, faire du sport, voyager. J’ai une patiente qui voyage beaucoup et le fait de porter un appa-reillage ne la gêne pas du tout.
Au fil du temps, une relation de confiance s’établit avec le patient ; je finis par occuper une place particulière dans la vie de mes patients ; je deviens leur confidente, parfois même leur amie. C’est ce qui est le plus valorisant et le plus enrichissant dans ce travail. »


Un problème mondial

Près de deux millions de personnes vivent avec une stomie à travers le monde. Leur nombre exact demeure toutefois inconnu, de nombreux patients gardant cette altération secrète.

Les chiffres ci-dessous sont des estimations du département médical de Coloplast :
o    Europe : environ 650 000 personnes.
o    Amérique du Nord : 630 000 personnes.
o    Reste du monde : 800 000 personnes

En France, 80 000 personnes sont porteuses d’une stomie.

Cette enquête conduite à large échelle permet de mieux appréhender les épreuves rencontrées par les personnes stomisées. Ses enseignements seront utilisés pour le développement de nouveaux produits qui faciliteront la qualité de vie des personnes stomisées.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site www.coloplast.fr


coloplast_logo.gif

S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?


Envoyer cet article

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 

3.20 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 02-01-2012 )
 
< Précédent   Suivant >

Vous consultez les archives du site de la Coordination Nationnale Infirmière. Certaines ressources ne sont peut être pas accessibles.
Veuillez nous excuser des problèmes que vous pourrez rencontrer lors de votre visite.
Nous vous invitons à consulter le site actuel en cliquant sur le lien suivant : http://www.coordination-nationale-infirmiere.org/