S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

Close

Hausse de salaire des infirmières : les cliniques obligées de suivre

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par les Echos   
11-01-2010

Les cliniques privées devront augmenter les salaires des infirmières pour concurrencer les hausses prévues dans le secteur public. Cela leur coûterait 300 millions d'euros par an.

Le secteur public est d'ores et déjà plus attractif pour les infirmières.
Le secteur public est d\'ores et déjà plus attractif pour les infirmières.

Les patrons des cliniques privées s'inquiètent des hausses de salaire qui vont être accordées aux infirmières des hôpitaux publics. La réforme en préparation prévoit une nette revalorisation de la rémunération des 310.000 infirmiers et paramédicaux de la fonction publique (« Les Echos » du 6 janvier).  Elle ne concerne pas directement le secteur privé, mais elle aura des répercussions importantes sur les 45.000 à 50.000 personnes qui pratiquent le même métier dans les cliniques. « Le marché de l'emploi est déjà hyperconcurrentiel pour les infirmières, explique Philippe Burnel, le délégué général de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP). Toute augmentation substantielle des salaires dans le public nous obligera à négocier une hausse similaire dans le privé. »

Revaloriser toute la grille

« Les cliniques seront obligées de suivre si elles veulent retenir leurs infirmières », renchérit Philippe Crépel, qui négociera avec la FHP au nom de la CGT. D'autant que le public est d'ores et déjà plus attractif : les salaires des infirmières, des kinés ou des orthophonistes y sont supérieurs de près de 10 %. Pour éviter de creuser cet écart, les cliniques pourraient reclasser les personnels concernés dans la catégorie des cadres, ce qui reviendrait à revaloriser toute la grille des rémunérations. Philippe Burnel évalue à 300 millions d'euros par an le coût de cette mesure pour le secteur, soit la moitié environ de ce qui est prévu dans le public. « C'est l'équivalent de la totalité des bénéfices des cliniques ! Autant dire qu'un tel surcoût est insupportable, il entraînerait la faillite d'au moins un tiers des établissements », s'inquiète le délégué général de la FHP.

En réalité, la pression se reportera aussi sur... l'assurance-maladie, à laquelle les cliniques et les hôpitaux facturent leurs actes. Le gouvernement sera contraint d'accorder des hausses de tarifs pour compenser, au moins en partie, ces coûts supplémentaires. En attendant, patrons et salariés des cliniques se préparent à des négociations salariales délicates.

VINCENT COLLEN, Les Echos

BFM - Flash Actu

La Banque des Agents de la Fonction publique et du Service public Profession banquier, Vocation solidarité La Banque Fédérale Mutualiste (BFM) est la Banque des Agents de la Fonction publique et du Service public. En créant la BFM, des mutuelles de la Fonction publique ont eu l'ambition de créer une banque citoyenne, conjuguant valeurs mutualistes et services bancaires performants. Depuis plus de 20 ans, la BFM distribue son offre bancaire via le réseau de la Société Générale, comptant plus de 2 200 agences. Les personnels de la Fonction publique et du Service public accèdent ainsi à une offre dédiée en matière de prêt et d'épargne, assortis de conditions tarifaires préférentielles. Aujourd’hui, ce sont ainsi près de 800 000 clients qui bénéficient quotidiennement des prestations BFM, complémentaires de l'offre Société Générale. Avantages du compte BFM : → Le Service Bienvenue : prise en charge gratuite des démarches de changement de domiciliation bancaire. Devenir client BFM, c’est simple…on s’occupe de tout ! → Remboursement des frais de transfert(1) de vos comptes (épargne et/ou titres) détenus dans votre banque d’origine. → Un numéro de compte bancaire toujours identique, même si vous changez d’agence. Pratique en cas de déménagement ! → Un conseiller dédié BFM, pour un accueil et un suivi personnalisé en agence. → Votre banque à distance via Internet, Internet mobile, téléphone, SMS… (1) Dans la limite de 100 € pour l’ensemble des comptes transférés. Voir conditions en agence Société Générale. Prêt personnel « BFM Liberté » Avec les prêts personnels BFM Liberté(1), dîtes oui à toutes vos envies ! Des taux à partir de 4,40% T.E.G.(3) hors assurance D.I.T.(2) facultative Un concentré d'avantages financiers → Taux fixe avantageux parmi les plus bas du marché (voir le barème). → Aucuns frais de dossier ou de gestion. → Assurance DIT(2) négociée au meilleur taux auprès de CNP Assurances : 0,28 % sur capital initial. → Prêt jusqu’à 8 ans. En totale liberté → Vous déterminez le montant et la durée du prêt en fonction de vos besoins. → Liberté d'utilisation de votre prêt. → Possibilité de franchise partielle de 3 mois, remboursement du capital à partir du 4ème mois. C’est également le produit idéal pour regrouper vos crédits (baisse de vos remboursements mensuels, meilleur taux, meilleure répartition de la durée de vos engagements). Exemple : Pour un prêt de 2 000 € sur 12 mois, vous remboursez 170,77 € par mois hors assurance DIT facultative. Le coût total du prêt s’élève à 49,24 € pour un TEG annuel fixe de 4,40%. (coût mensuel de l’assurance DIT facultative : 0,47 €) (1) Prêt personnel non affecté consenti sous réserve de l’acceptation par la BFM, prêteur (Société Coopérative de Banque au capital de 66.707.892 EUR. RCS Créteil B 326 127 784. Siège :1, place des Marseillais - 94227 Charenton-le-Pont Cedex ) et d'être titulaire d'un compte bancaire BFM ouvert à la Société Générale (S.A. au capital de 725 909 055 euros - Siège social : 29, boulevard Haussmann – 75009 Paris - 552 120 222 RCS Paris). Vous disposerez de 7 jours, à compter de la date d'acceptation de l'offre de prêt, pour y renoncer. (2) L’assurance DIT est facultative pour tout prêt d’une durée inférieure ou égale à 36 mois (franchise incluse) quel que soit le montant emprunté. Au-delà de cette durée, elle est obligatoire pour les prêts de plus de 10 000 euros. Contrat d’assurance Groupe - Décès, Perte Totale et Irréversible d’Autonomie et Incapacité Totale de Travail – souscrit par la BFM en tant qu’intermédiaire en assurances (inscription à l’ORIAS n° 0 804 13 72) auprès de CNP Assurances, société régie par le Code des Assurances et MFPrévoyance, union de mutuelles soumise aux dispositions du Livre II du Code de la Mutualité. Ce contrat est présenté par la Société Générale en tant qu’intermédiaire en assurances (inscription à l’ORIAS n° 0 702 24 93) (3) Taux effectif global en vigueur du 05/02/2009 au 28/02/2009 pour un prêt d'une durée de remboursement comprise entre 6 et 12 mois et hors assurance facultative. Pour un prêt d'une durée et/ou montant différents, consultez un conseiller en agence Société Générale. Livret d’épargne « BFM Avenir » La Banque Fédérale Mutualiste propose un livret d’épargne original : le Livret BFM Avenir qui associe une épargne performante et la possibilité de bénéficier d’un prêt à la consommation à taux décoté. Accessible à partir de 10 € de dépôts, le Livret BFM Avenir offre une rémunération de 3%(1), pour les 3 000 premiers euros versés. Au-delà de ce montant, et sans plafond sur les dépôts, le taux du livret BFM Avenir est de 2,55%(1) brut. Le Livret BFM Avenir permet de solliciter, sous conditions, un prêt personnel, sans frais de dossier, à taux avantageux à partir d’un certain montant d’intérêt acquis (voir conditions sur le site www.bfm.fr). (1) Taux nominaux annuels bruts, en vigueur au 16/02/2009 susceptibles de variation. Intérêts soumis à l’impôt sur le revenu ou au prélèvement libératoire forfaitaire et aux prélèvements sociaux. Offre dédiée aux moins de 35 ans « BFM Energie » Parce que vous voulez des services qui vous ressemblent, la BFM a développé une offre spécifique pour les moins de 35 ans : → Des offres de bienvenue : o 20 €(1) offerts à l’ouverture de votre compte BFM à la Société Générale. o 10 €(2) offerts à l’ouverture de chacune des solutions d’épargne proposées par la BFM et la Société Générale : Livret BFM Avenir, Livret A, LEP et LDD + 10 €(2) en cas de mise en place simultanée du service de virement programmé Déclic BFM. → 50 % de réduction sur les 2 premières années de cotisations sur de nombreux produits (Jazz, Piano, Messalia…) Prêt Spécial Démarrage(3) à un taux très attractif (à partir de 3,85% TEG.(4) hors assurance D.I.T.(5) facultative) pour financer tous vos projets (hors immobilier) : achat d’un véhicule, équipement, travaux, vacances… Exemple : Pour un prêt de 3 000 € sur 24 mois, vous remboursez 123,99 € par mois hors assurance DIT facultative. Le coût total du prêt s’élève à 119,76 € pour un TEG annuel fixe de 3,85% (coût mensuel de l’assurance DIT facultative : 0,70 €) → Pour votre logement, profitez des solutions Pack Install’ : o Location : avance du dépôt de garantie + la banque se porte caution(6) pour vous auprès du bailleur. o Acquisition : prêts immobiliers avec prise en charge des frais de dossier(6) par BFM, cautionnement du prêt par votre mutuelle(6) et assurance emprunteur attractive. (1) Prime non cumulable avec d’autres offres Société Générale. • (2) Dans le cadre d’une entrée en relation. • (3) Prêt personnel consenti sous réserve de l’acceptation par la BFM, prêteur et d'être titulaire d'un compte bancaire BFM ouvert à la Société Générale. Vous disposerez de 7 jours, à compter de la date d'acceptation de l'offre de prêt, pour y renoncer. (4) Taux effectif global en vigueur du 05/02/2009 au 28/02/2009 pour un prêt d'une durée de remboursement comprise entre 6 et 24 mois et hors assurance facultative. Pour un prêt d'une durée et/ou montant différents, consultez un conseiller en agence Société Générale. (5) L’assurance DIT est facultative pour tout prêt d’une durée inférieure ou égale à 36 mois (franchise incluse) quel que soit le montant emprunté. Au-delà de cette durée, elle est obligatoire pour les prêts de plus de 10 000 euros (6) Voir conditions en Agence. Solutions immobilières Bénéficiez des taux de prêt avantageux de la Société Générale, d’un taux d’assurance préférentiel négocié par la BFM auprès de CNP Assurances et de la possibilité de faire cautionner votre prêt par votre mutuelle(1) Et si vous avez moins de 35 ans, vous bénéficiez de l’offre Pack Install’ dont la prise en charge des frais de dossier(1) sur votre prêt immobilier Société Générale. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.bfm.fr. (1) Voir conditions et liste des mutuelles « caution » en Agence.
Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
GYLBERT   |2010-01-12 20:19:49
Je suis assez surpris par cette étude, sur la différence entre le public et privé. Dans cette dite étude, il ne parle bien que du salaire, les participations aux bénéfices sont quant à elles tenues secrétes, les repas payés par les laboratoires aussi et ne parlons pas des plans d'épargne entreprise et de la prime dite du 13 mois. Si on oublie tous ces avantages, effectivement les agents du service public gagnent plus
chris   |2010-11-05 13:35:24
moon cher gilbert!! va falloir me dire ou on peut trouver ttes ces choses!!! je travaille ds le privé participant au service public ( ets mutualiste)et suis ibode : d'une les labo c pour les chir!! le plans d'epargne? connai pas! et la prime du 13 mois???, c koi!!! arretez avec vos fausses idees sur le privée!! ha et oui on contise plus aussi , par contre ca tu l'as oublié!!!

ah et oui la participation aux benefices , j'ai failli tomber la!!!!
levillain   |2010-01-12 14:26:51
Je tiens juste à rappeler à tous les collègues que la fonction publique comporte aussi l?Etat. Il est entendu dans la conscience ou les représentations collectives les infirmiers exercent exclusivement dans les hôpitaux. Or, étonnemment en plus de la fonction publique hospitalière, territoriale, il existe une autre fonction publique : l'ETAT. Les infirmiers qui en relèvent exercent au sein des services médicaux de l?ETAT : éducation nationale, santé (DDASS et DRASS), protection judiciaire etc?

Et puis une remarque : il s'agit du même diplôme: DEI!
Anonyme  - on va maintenant pleurer pour les cliniques privée   |2010-01-11 21:11:10
On va pas les plaindres dans le privé!!!! quand on voit l'argent que les chirugiens ont accumulé sur le dos de ces pauvres infirmières
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 

3.20 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 06-09-2010 )
 
< Précédent   Suivant >
Close

Vous consultez les archives du site de la Coordination Nationnale Infirmière. Certaines ressources ne sont peut être pas accessibles.
Veuillez nous excuser des problèmes que vous pourrez rencontrer lors de votre visite.
Nous vous invitons à consulter le site actuel en cliquant sur le lien suivant : http://www.coordination-nationale-infirmiere.org/