S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

Close

Oignon au pied : le patient soigné chez lui

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Ouest France   
13-11-2008

En Vendée, des médecins développent des techniques innovantes.Elles suppriment la douleur et réduisent l'hospitalisation de quatre à un jour.

L'hallux valgus, c'est ce fameux « oignon » qui fait souvent souffrir, parfois au point de ne plus pouvoir se chausser. Cette pathologie peut être opérée sans difficulté chirurgicale, mais les suites de l'opération handicapent le patient pendant deux mois.

Pour alléger les dommages de l'intervention, des techniques existent. Dans l'Ouest, le Centre hospitalier départemental de La Roche-sur-Yon est le seul endroit où l'on peut en bénéficier.

« La douleur, dans les jours qui suivent l'opération, est mieux gérée. C'est ce qui permet de réduire le temps d'hospitalisation à une seule journée au lieu de quatre, en proposant une hospitalisation à domicile, beaucoup plus confortable pour le patient », expliquent le Dr Guillaume Venet, chirurgien orthopédiste, et le Dr Jérôme Guillet, anesthésiste. Ils ont participé à la mise en place d'un réseau de 75 infirmières libérales ; elles visitent le patient deux fois par jour à son domicile.

Une anesthésie plus confortable

Cette hospitalisation à domicile est possible grâce à l'utilisation d'une anesthésie très locale : seuls la jambe et le pied sont endormis. On évite ainsi les effets secondaires, type vomissement, que génère une anesthésie générale.

Depuis février, trente patients ont bénéficié de cette possibilité de suivi. « Ils ont fait part de leur satisfaction aux infirmières libérales, elles-mêmes ravies de pouvoir pratiquer un nouveau type de soins », sourient les médecins vendéens. Ils ne cachent pas que les suites de l'intervention restent très lourdes : les deux mois de rééducation sont en effet incompressibles.

Plus confortable, l'hospitalisation à domicile a aussi l'avantage de coûter beaucoup moins cher qu'une journée à l'hôpital. Le budget est de 300 à 400 € par jour au lieu de 1 000 €. Une belle économie en perspective : à La Roche, on opère 200 pieds par an.

Claire HAUBRY. Ouest France 12 novembre 2008
Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 

3.20 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 06-09-2010 )
 
< Précédent   Suivant >
Close

Vous consultez les archives du site de la Coordination Nationnale Infirmière. Certaines ressources ne sont peut être pas accessibles.
Veuillez nous excuser des problèmes que vous pourrez rencontrer lors de votre visite.
Nous vous invitons à consulter le site actuel en cliquant sur le lien suivant : http://www.coordination-nationale-infirmiere.org/